Archives par mot-clé : mémoire d’un quartier

Répertoire des projets de collecte et de valorisation d’archives orales

Paroles Vives développe des projets autour du patrimoine immatériel dans le but de collecter, conserver, valoriser et diffuser des récits et témoignages autour de la mémoire d’une communauté, de pratiques et savoir-faire, de la vie d’un quartier… De manière générale, Paroles Vives a pour ambition de révéler ce qui relève du patrimoine intégré, c’est-à-dire ce qui s’inscrit dans l’histoire, le parcours de vie des personnes partageant et vivant sur un même territoire. C’est ensuite par ces récits mis bout à bout, qu’une histoire commune, un patrimoine partagé, peuvent s’esquisser. Et bien souvent, ces  témoignages ne se retrouvent pas dans le discours dominant, il s’agit donc de constituer une histoire sociale racontée par les individus eux-mêmes.

Paroles Vives produit des collectes sonores depuis 2006. Les intérêts de ces collectes sont dans un premier temps de constituer de l’archive orale, c’est-à-dire de conserver les témoignages recueillis en les cataloguant notamment dans des bases de données. Une fois cette étape accomplie, il est essentiel de  valoriser les paroles livrées par les témoins de l’enquête. Après leur avoir communiqué l’entretien brut, pour ceux qui acceptent la diffusion de leur témoignage (soumis à un contrat de cession), il est considérable de le restituer dans un format attractif (montage sonore, exposition, balade, atelier…) pour faire connaître la collecte sonore au grand public et l’ouvrir en dehors du monde académique.  Cette démarche participe également à valoriser les témoins qui ont accepté d’apporter leur témoignage pour constituer un fonds sonore, pour contribuer à bâtir une histoire commune.

Sont détaillées ci-dessous, l’ensemble des collectes sonores réalisées par Paroles Vives, avec les valorisations qui en ont été faites. Elles sont présentées par ordre chronologique.

  1. Mémoires orales des industries marseillaises : pour une histoire sociale du territoire
  2. Mémoires d’un quartier de Marseille : Arenc
  3. Les Mémoires orales des industries du bord de l’eau du Pays Asses, Verdon, Vaïre et Var 
  4. Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône

 

  1. Mémoires orales des industries marseillaises : pour une histoire sociale du territoire

Années 2015/2016

Fabrication de tuile à l'usine Monier, Paroles Vives, 2016
Fabrication de tuile à l’usine Monier, Paroles Vives, 2016.

Ce projet, commandité par les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône, a pour but de collecter cinquante récits oraux afin de mettre en lumière l’histoire locale et la mémoire des industries emblématiques de transformation du territoire marseillais, à partir du témoignage de leurs acteurs. Ce fonds sonore, constitué par  l’anthropologue  Elodie Maniaval, chargée de mission à Paroles Vives, sera ensuite archivé dans les bases de données des  Archives départementales des Bouches du Rhône et sur le site internet de la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.

Voici un extrait d’un entretien autour de la professionnalisation d’un ancien employé de la Société des Moteurs Baudouin, cote Archives Départementales AD13_23AV_08_0001, en cours de catalogage :

 

2. Mémoires d’un quartier de Marseille : Arenc

Année 2013

Paroles Vives a conçu et réalisé un projet de collecte de récits de vie et de récits de pratique sur le territoire d’implantation des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône, le quartier d’Arenc. Ce corpus sonore, réalisé par Florence Mazzella Di Bosco, directrice de Paroles Vives, est constitué de 24 heures et 30 minutes d’enregistrements. 

La totalité des entretiens collectés sont consultables en salle de lecture des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône et sur le site de la Phonothèque de la Maison méditerranéenne des Sciences de l’Homme à Aix en Provence.

Voici un extrait sonore à propos de l’ancien bidonville rue Peyssonnel, cote Phonothèque n°4610 :

 

La valorisation autour de cette collecte :

Les Ateliers

Arenc-atelier
Atelier Arenc, Paroles Vives, 2013

À la suite de cette collecte, en collaboration avec Paroles Vives, l’association La Compagnie des Rêves urbains a utilisé ces récits de vie et de pratique des personnes du territoire d’Arenc pour constituer des ateliers.

Ces derniers  s’appuient sur un étroit dialogue entre extraits sonores des entretiens et documents visuels ou textuels archivés dans les fonds des Archives Départementales des Bouches-du-Rhône. Les participants aux ateliers traversent ces bouts de l’histoire et de ce territoire intriqués entre mémoires et documents.

Balade urbaine

20130914_181241
Balade Arenc, Paroles Vives, 2013.

En continuité des ateliers, La Compagnie des Rêves urbains a construit une balade dans le quartier d’Arenc afin de découvrir l’espace territorial, l’histoire et la mémoire du quartier à travers une sélection de documents visuels issus des fonds conservés et des extraits sonores issus de la collecte.

Journées Européennes du Patrimoine 2013

ArencPanneaux160x130cm_Page_06
Exposition Arenc, Paroles Vives, 2013.

Une exposition-jeu « Arenc, mémoire d’un quartier », pour l’occasion des Journées Européennes du Patrimoine 2013, a été la dernière étape du projet que Paroles Vives a mené en partenariat avec l’association La Compagnie des Rêves urbains pour les Archives départementales des Bouches du Rhône.

Des panneaux d’exposition ont été conçus et accrochés dans différents lieux du quartier d’Arenc. Le baladeur pouvait alors flâner dans le quartier et découvrir des reproductions de documents d’archives, lire des citations des entretiens et écouter via des QRCode des extraits sonores.

Et tout  ceci sur un fond de jeu de piste !

 

3. Les Mémoires orales des industries du bord de l’eau du Pays Asses, Verdon, Vaïre et Var 

Année 2012

collecte A3V
La minoterie de la Mure Argens, Corine Cassé, 2012.

Dans le cadre de l’opération de mise en tourisme du patrimoine culturel du Pays A3V, (Asses-Verdon-Vaïre-Var), l’ethnologue  Corinne Cassé, chargée de mission de l’association Paroles Vives, a effectué 32 heures d’enregistrement pour recueillir la mémoire orale des activités drapières, de la minoterie de la Mure-Argens et de la distillerie de Barrême.

Cette collecte sonore participe à la conservation du patrimoine immatériel de ce territoire alpin. Elle prend place dans la valorisation patrimoniale des anciens sites industriels de Barrême, La Mure-Argens et Beauvezer et révèle aussi des informations patrimoniales sur les territoires de Colmars-les-Alpes et Allos.

Les témoins sont entre autres des descendants des propriétaires, des professionnels héritiers des savoir-faire. Chaque récit d’expériences personnelles et de souvenirs familiaux illustre des aspects de l’activité industrielle : la transmission du métier, l’appropriation et l’intégration des atouts du territoire dans une activité, la recherche de la nouveauté, des évolutions technologiques.

La valorisation autour de cette collecte :

Ces archives orales ont été déposées auprès de l’association Pays A3V, commanditaire du collectage, et auprès de plusieurs partenaires du projet pour sa conservation et sa mise à disposition : les archives départementales 04, la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme, le Musée de Salagon, le Service de l’Inventaire général du Patrimoine Culturel, les Communautés de Communes du Moyen et du Haut Verdon Val d’Allos.

L’intégralité du corpus est à écouter sur le site de la phonothèque de la MMSH et sur le blog Secrets de Fabriques de la Maison de Pays -Asses-Verdon-Vaïre-Var à l’onglet  « Coup de coeur » – en bas de la page Enquêtes sonores des montages sonores thématisés. Secrets de Fabriques présentent aujourd’hui les parcours de valorisation avec tablettes en prêt et téléchargement des données patrimoniales à découvrir.

En voici un extrait présélectionné : https://soundcloud.com/user-852350158/l1-alambicchauffeaupneu

 

4. Mémoire orale des Arméniens des quartiers de Marseille et des Bouches-du-Rhône

Années 2006 / 2007

Ces enquêtes, réalisées par sept enquêtrices (Corinne Cassé, directrice et chef de projet à Paroles Vives, Kristel Amellal, Anne-Sylvie Gaucher, Florie martel,  Johanna Lees, Ljuba Scudieri, Katrin Langewiesche) ont pour objectif de décrire l’installation de la diaspora arménienne dans les Bouches-du-Rhône (sept quartiers de Marseille, La Ciotat, Aix et le pays d’Aix, Martigues et la région de l’étang de Berre, Arles et la Camargue, et les Salins de Giraud) et la transmission de la culture arménienne sur trois générations depuis les années 1920.

L’intégralité du corpus, qui constitue 162 heures d’enregistrements, est à découvrir sur le site de la phonothèque de la MMSH et dans la salle de lecture des Archives départementales des Bouches-du-Rhône.

Voici un extrait sur l’arrivée des Arméniens au Camp Oddo, cote Archives Départementales 12 AV 4 1, cote Phonothèque n°2072 :

 

Les valorisations autour de cette collecte :

Exposition et cycle de tables rondes aux Archives Départementales des Bouches-du-Rhône / Avril – Juin 2015

cc (by-nc-sa) Paroles Vives, 2015
Exposition Mémoires Arméniennes, Paroles Vives, 2015.

Dans le cadre de la commémoration du centenaire du génocide arménien, les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône ont sollicité Paroles Vives afin de valoriser la collecte d’archives sonores sur la mémoire de descendants d’Arméniens de Marseille et du département. Ce projet a été l’opportunité pour Paroles Vives de mettre en lumière les témoins producteurs de cette mémoire orale par la réalisation d’une exposition itinérante et la tenue d’un cycle de trois tables rondes.

Balade urbaine : De l’ex camp Oddo  au quartier de la Cabucelle / Les samedis 19 septembre (JEP) et 26 septembre 2015

JEP26092015
Balada Cabucelle JEP, Paroles Vives, 2015.

En partenariat avec ARAM et  ACT, cette balade patrimoniale répond à la commande passée par le Musée d’Histoire. Elle a été construite à partir des témoignages recueillis lors de la campagne de collecte sur la mémoire des descendants d’Arméniens de Marseille et des Bouches-du-Rhône de 2006. Les extraits sonores et les traces encore visibles dans le paysage ont alors permis de relater l’installation arménienne à Marseille suite au génocide arménien.

Projet pédagogique autour de l’histoire de l’immigration arménienne dans le quartier de Belsunce, avec une classe de 3ème du Collège Anatole France (13001) / Mars 2016

Toujours dans une visée de valorisation, de transmission et de diffusion, Paroles Vives a mené un projet avec le collège Anatole France autour de la mémoire de l’arrivée et de l’installation des Arméniens dans le quartier de Belsunce.

/ Atelier en classe

IMG_4157
Atelier Pédagogique, Paroles Vives, 2016.

L’intervention en classe consistait à apporter des éléments contextuels afin de retracer l’histoire de l’immigration arménienne. Ensuite, à partir de documents d’archives, d’extraits d’ouvrages et d’extraits sonores issus de la collecte, il s’agissait de reconstituer des histoires de familles arméniennes arrivées à Marseille, dans le quartier de Belsunce.

/ Balade dans le quartier de Belsunce

Francis de Pressencé 8a(2)
Balade Belsunce, Paroles Vives, 2016.

La balade avait pour but d’amener les élèves à porter un regard sensible sur l’histoire de cette immigration dans le quartier de Belsunce. Nous sommes alors partis à la rencontre de commerçants arméniens, bien souvent issus de la deuxième génération et  travaillant encore dans l’entreprise familiale, afin que les élèves leur posent des questions sur leur parcours de vie.

La production de photographies et d’enregistrements sonores lors de cette balade ont permis aux élèves de confectionner un montage photo/audio sur des thématiques sélectionnées par eux et préalablement développées ensemble au cours de l’atelier et de la balade.