Archives par mot-clé : archives

La voix des Arméniens et les archives

Remerciements,

En 2006, 2007, Paroles Vives avait mis ses compétences au service des Archives départementales afin de collecter des témoignages oraux auprès des Arméniens issus de la diaspora et de leurs descendants installés sur le territoire des Bouches-du-Rhône.

Sept enquêtrices, toutes issues de la recherche en Sciences Humaines et Sociales, ont contribué à collecter 162h de témoignage qui sont disponibles aujourd’hui en salle de lecture des Archives départementales et à la Phonothèque des Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme à Aix-en-Provence, ainsi que sur le site internet de la Phonothèque.

Cette manifestation de valorisation des fonds collectés propose un cycle de tables rondes et une exposition sur panneaux, accompagnée d’extraits sonores des enquêtes.

panneaux expo avant ouverture
cc (by-nc-sa) Paroles Vives, 2015

Aujourd’hui, c’est l’occasion pour Paroles Vives, tout d’abord

  • de remercier tout particulièrement les Archives départementales et ses équipes de nous avoir fait confiance pour les accompagner dans la valorisation de leurs fonds d’archives documentaires et sonores pour commémorer le centenaire du génocide arménien ;
  • de remercier vivement tous les témoins qui ont bien voulu partager leur histoire, nous avons aussi une pensée pour les témoins disparus depuis ;
  • de dire merci également à toutes les enquêtrices qui ont recueilli cette mémoire vivante ;
  • nous tenons aussi à remercier toutes les personnes : chercheurs, témoins, associations qui durant ces derniers mois nous ont répondu et accueilli avec bienveillance pour nous aider dans l’élaboration de ce programme.

Enfin, nous tenons aussi à insister sur la particularité et l’innovation d’une telle manifestation permettant ainsi

  • de valoriser et révéler la richesse et l’intérêt de la mémoire orale, témoin sensible de notre histoire commune
  • d’illustrer la complexité et l’épaisseur de l’histoire. Nous vous proposons un mariage que nous souhaitons plutôt réussi entre les différentes sources de l’histoire : documents administratifs, documents visuels et témoignages oraux.

Merci d’avoir été là mardi soir et nous vous disons au 28 mai et au 2 juin pour deux nouvelles tables rondes.

L’immigration arménienne se raconte au pluriel

Valorisation de la collecte sur la mémoire orale arménienne dans les Bouches-du-Rhône

En 2015, dans le cadre de la commémoration du centenaire du génocide arménien, les Archives Départementales des Bouches-du-Rhône ont sollicité Paroles Vives afin de valoriser la collecte d’archives sonores sur les récits de vie d’Arméniens de Marseille et des Bouches-du-Rhône. C’est l’opportunité pour l’association de mettre en lumière les témoins producteurs de cette mémoire orale.

Pour raconter au pluriel, une exposition itinérante sera conçue et accompagnera un cycle de trois tables rondes à travers lesquelles seront amenés à dialoguer documents d’archives et privés, extraits d’entretiens sonores retranscrits et écoutes sonores, chercheurs, membres associatifs et témoins de la collecte. Les thématiques abordées lors des tables rondes et de l’exposition seront le reflet des enquêtes qui ont eu pour objectif de décrire l’installation de la diaspora arménienne dans les Bouches-du-Rhône et la transmission de la culture arménienne sur trois générations depuis les années 20.

C’est en s’appuyant sur les enquêtes réalisées par les chercheurs de Paroles Vives qu’un choix, non exhaustif, de thématiques sera proposé au cours de cette valorisation et restitution. Les différents thèmes évoqués que l’on peut relever à l’écoute des entretiens traitent de l’exil de la Turquie, l’arrivée à Marseille, la vie de quartier, le travail, les loisirs, les associations, l’appartenance culturelle, la transmission des cultures arméniennes, autant de pistes de lecture qui permettent de mieux comprendre l’histoire de l’immigration arménienne et la vie de cette communauté dans les Bouches-du-Rhône. Paroles Vives a mené cette campagne de collecte de la mémoire orale autour de l’installation des arméniens de la diaspora et leurs descendants entre 2006 et 2007, ce sont 162 heures d’entretiens documentés, déposés et disponibles à la consultation aux Archives Départementales des Bouches-du-Rhône et à la Phonothèque de la Maison Méditerranéenne des Sciences de l’Homme.

L’alphabet arménien, journaux, monuments aux lettres… (cc flikr.com)

Au cours des mois qui vont suivre, des billets détaillés vous feront entrer dans les mémoires de ces personnes arrivées en territoire inconnu, porteuses de créativité, de rencontres et poursuivant, comme toute personne venue d’un ailleurs, leur vie aux côtés de plus anciens et de futurs arrivants…

Les enquêtes sont disponibles en ligne sur la base de données de la phonothèque, prochainement sur le site des AD13

Ce projet est commandité par les Archives départementales des Bouches-du-Rhône, en partenariat avec la Phonothèque de la MMSH et l’association ARAM